Un papa à quoi ça sert ?

papa et bébé

Un papa à quoi ça sert ? Comment trouver sa place de père auprès du couple mère/enfant ?  Quelle est la place de  mes valeurs éducatives dans la parentalité positive d’aujourd’hui ?

La maman porte l’enfant pendant 9 mois et le papa pendant ce temps là que fait-il ?

Il peut être difficile pour le papa, le deuxième parent, de trouver sa place :

Voir le ventre s’arrondir, percevoir les changements qui s’opèrent tant au niveau physique que psychologique chez la maman pendant la grossesse.

Et dans les premiers jours qui suivent la naissance observer cette bulle symbiotique qui s’installe entre la mère et le bébé.

Se sentir simple spectateur de tous ces changements.

Où est ma place auprès de bébé ?

Le deuxième parent peut ne pas savoir quoi faire ni où se placer, avoir l’impression qu’il n’y a pas de place pour lui, se sentir exclu de ce qui se joue entre la mère et son enfant à ce moment là !

Ou bien être tiraillé entre le désir de faire quelque chose, la volonté de faire la connaissance de cet enfant et la peur de ne pas savoir comment s’y prendre.

En fonction de notre culture, de la société dans laquelle nous évoluons, de la nature de notre famille (traditionnelle, recomposée, homoparentale, monoparentale, adoptive), la place du deuxième parent dans la toute petite enfance peut être très différente.

Interface entre le noyau familial et la société, investi du rôle de soutien familial et donc plutôt tourné vers l’extérieur, le père dans la famille traditionnelle peut se retrouver éloigné du couple mère/enfant par choix ou injonction sociétale.

Et nos modèles culturels sont en effet parfois tenaces : Un papa, c’est celui qui incarne la loi, dicte les interdits, fait figure d’autorité, alors que les câlins sont réservés à la maman. Alors bien sûr, si l’on est imprégné de cette logique, la petite enfance sera plutôt réservée à la maman et le papa interviendra dans la vie de l’enfant plus tard.

Alors que se passe-t-il pour ce papa qui, bien qu’imprégné de ces injonctions culturelles ressent le besoin d’être en lien avec son tout nouveau-né ? S’autorisera-t-il à materner son enfant ? Et comment le fera-t-il ? À partir de quel modèle inventera-t-il son nouveau rôle de papa ?

Dans d’autres société, le père bénéficie du congé parental au même titre que la maman et a ainsi la possibilité de s’investir pleinement dans son nouveau rôle de parent.

Quels que soient nos modèles sociétaux et culturels, le deuxième parent a toute sa place à prendre auprès de l’enfant nouveau-né et cela se joue avant même la naissance.

Construire un attachement sécure, ensemble

Regarder la construction d’un nouvelle famille à travers le filtre de la théorie de l’attachement de J.Bowlby c’est mesurer la place de la mère. Elle est, le plus souvent, la figure d’attachement principale, celle qui permettra à l’enfant, grâce à ses soins adaptés, de construire un attachement sécure et de poser les bases de sa confiance en soi.

Mais c’est également mesurer l’importance de la place du père, du deuxième parent, celui que l’on nomme la figure d’attachement secondaire, qui entoure et accompagne ce duo et installe la sécurité et le soutien nécessaire au maintien du lien.

Trouver ma place de père auprès de mon enfant à naitre, auprès de mon tout nouveau-né c’est élaborer une recette subtile avec les ingrédients de mon histoire personnelle, avec l’influence de ma culture, celle de mon groupe social, avec qui je suis aujourd’hui. C’est inventer son nouveau rôle de père dans le respect de qui je suis.

Votre place de père auprès de votre enfant à naitre, de votre nouveau-né, existe. Elle ne dépend pas de techniques miracles ou de recette à suivre, elle se construit à partir de ce que vous êtes.

Avoir les clés pour mobiliser vos ressources individuelles vous permettra d’investir pleinement cet espace que vous ne voyez peut-être pas encore aujourd’hui. Vous pourrez ainsi construire la relation qui vous correspond, dans le respect de vos valeurs, celle dont vous rêvez avec votre enfant.

Laisser un commentaire